Le programme d’une formation en anglais des affaires

L’efficacité d’une formation professionnelle en anglais réside dans sa capacité à répondre aux besoins de l’entreprise. Cela signifie qu’elle ne doit pas reposer sur un programme préétabli et standardisé mais doit s’adapter au secteur d’activité de la société, au niveau des apprenants, aux missions qu’ils doivent réaliser dans le cadre de leur profession, etc.

Nos formules de formationUn consultant vous rappelle

La force d’une telle offre d’apprentissage garantissant un ROI satisfaisant est donc sa souplesse et son adaptabilité. On parle d’ailleurs d’Adaptive learning qui est caractérisé par la place centrale qu’occupe l’apprenant au sein de l’apprentissage. Ainsi, le programme d’une formation en anglais des affaires doit notamment porter sur l’assimilation et la mise en pratique du vocabulaire professionnel, l’application des notions apprises dans un contexte professionnel, les échanges écrits ou oraux au sein d’une communauté d’experts. Il peut également y inclure une formation à une autre compétence professionnelle qui aura lieu simultanément. On parle de CLIL (Content and Language Integrated Learning).

  1. La maîtrise de l’anglais des affaires
  2. L’acquisition d’une double compétence

Maîtriser l’anglais professionnel pour être opérationnel à son poste

Chaque milieu professionnel a son propre univers sémantique. Ce dernier est parfois très codifié de telle sorte qu’il n’est pas toujours accessible au grand public. Ainsi, parler correctement l’anglais en général n’est pas une garantie suffisante pour maîtriser les subtilités linguistiques de l’anglais commercial ou juridique. L’acquisition du vocabulaire spécifique à la profession et de la manière de l’utiliser doit faire partie intégrante du programme de formation en anglais des affaires. Grâce à cette expertise, le salarié pourra parfaitement communiquer avec ses interlocuteurs étrangers, qu’ils soient fournisseurs, collaborateurs, clients, etc.

Pour atteindre ce niveau opérationnel, il est important de s’entrainer avec des mises en situation professionnelles. Comme l’illustre le modèle 70-20-10, 70 % de nos acquis viennent principalement de la pratique. Il est donc essentiel de s’appuyer sur des situations et des supports issus de la vie professionnelle, sur des jeux de rôles qui traduisent la réalité du métier.

Introduire du double training ou CLIL

Le CLIL ou Content and Language Integrated Learning consiste à enseigner une compétence professionnelle en anglais. Un salarié peut par exemple se former à la communication, à la comptabilité, à la gestion du personnel tout en se perfectionnant en anglais. Chez 7Speaking, ce double training a pour cadre un module appelé « Professional Skills » qui permet aux salariés de se former à la fois à l’anglais et aux ressources humaines, à l’anglais et au coaching (etc.) à l’aide de petites vidéos de coaching.

Bien entendu, toutes les formations professionnelles en anglais des affaires ne comportent pas de double training. Mais c’est une option qui peut être très intéressante pour certaines entreprises. Elle est d’ailleurs de plus en plus recherchée par les services des ressources humaines afin d’optimiser le ROI de la formation et de fournir une formation collant au plus près des problématiques métiers des utilisateurs.

Plus de 2000 sociétés internationales utilisent 7Speaking pour soutenir la croissance de leur entreprise